Bien Etre et Santé Globale - France


Pour votre publicité, contactez-nous.
Annuaire thérapeutes Belgique Annuaire thérapeutes Suisse



Partager
ESPACE THERAPEUTES
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
Connaissez-vous la maca bio ?


De son nom scientifique « Lepidium meyenii », la Maca fait partie de la famille des « Brassicacea ».

C’est un tubercule se développant entre 3 500 à 4 500 mètres d’altitude au milieu des Andes au Pérou.

Plus précisément on la trouve plutôt dans les régions de Ayacucho, Pasco, du Junin, Apurimac et Huancavelica.

Son nom en Quichua péruvien signifie « nourriture tonifiante de la montagne » et on peut noter que la valeur nutritive des racines séchées de maca est supérieurement plus riche que la plupart des céréales utilisées en Occident comme le blé, l’orge, le sorgo, le maïs, ou le riz.

Plante rustique, la maca est une des rares à croitre et à s’épanouir dans des zones d’altitudes aux conditions climatiques extrêmes alternant soleil de plomb et fortes chaleurs en journées et froid et gel important la nuit accompagnées de vents très violents empêchant tout développements des plantes et érodant si fort les sols que ces zones sont considérées comme semi-désertiques.

Les tubercules de maca sont la plupart du temps cultivées sur de larges terrasses aménagées par les cultivateurs, savoir faire transmis depuis le temps des Incas ( et même bien avant car des fouilles archéologiques sur site ont montrées des restes d’objets ayant servi à cultiver, stocker et préparer la maca environ 1500 ans avant JC soit bien avant la civilisation Inca proprement dite) qui connaissaient et consommaient largement cette plante extraordinairement tonifiante et énergétique.

Cultivé pour sa fabuleuse valeur nutritionnelle, on consomme le tubercule frais, à l’instar de la patate douce et on le séchait aussi et on le réduisait en poudre pour le conserver, et le stocker parfois pendant plusieurs années.

La farine de maca bio séchée ainsi transformée s’utilisait en gruau, en pains et galettes ainsi que pour assaisonner des desserts fruités, lactés et des crèmes et pâtes sucrées.

Elle servait également de monnaie d’échanges avec les cultivateurs des plaines qui fournissait en contrepartie le maïs ou d’autres céréales qui ne poussent pas à ces altitudes.

Aujourd’hui encore, pour supporter les conditions climatiques et de travail extrêmes en altitude les Péruviens habitants les hauts plateaux des Andes ingèrent jusqu’à 3 et 400 g de maca quotidiennement.

Dans la médecine ancestrale du Pérou, le tubercule de maca séchée offre de multiples vertus thérapeutiques comme l’amélioration des problèmes de la sexualité, de l’appareil génital et reproductif ( les colons espagnols, sur le conseil des indigènes péruviens, utilisèrent dès leur arrivée la maca pour stimuler la reproduction au sein des troupeaux de bétail) mais aussi en tant que stimulant et tonifiant du système immunitaire, pour traiter l'anémie et les carences alimentaires, soigner la tuberculose, diminuer les troubles menstruels et ceux de la ménopause, participer aux diminutions des troubles gastriques et de l’estomac ( avec une action de prévention certaine pour le cancer de l'estomac), ainsi que pour améliorer la mémoire.

Complément alimentaire idéal pour tonifier l’organisme, la maca est également très prisée pour ses vertus aphrodisiaques et de stimulant sexuel puissant aussi bien pour les hommes que pour les femmes car elle agit comme tonifiant de la circulation sanguine et des organes génitaux procurant ainsi plus de puissance, de jouissance et de désir sexuel avant et pendant l’acte d’amour.

La racine de maca séchée agit également sur tout le système immunitaire et hormonal et permet également de réguler le cholestérol tout en rééquilibrant le corps en profondeur

Très utilisée et répandue par les colons espagnols de l’équateur jusqu’à l’Argentine, la maca perdit de son succès avec l’avènement de la culture industrielle de masse que connue l’Amérique du sud dans les années 60.

Au début des années 80 le conseil international pour la protection des ressources génétiques, nouvellement crée, reconnu que la plante de maca allait disparaître et lança aussitôt des programmes agricoles et commerciaux incitatifs pour relancer cette culture traditionnelle et trouver de nouveaux débouchés pour sa distribution.

La forte demande qui a suivi ces programmes en Amérique du nord et en Europe, a permis de passer de quelques 50 hectares de cultures au début des années 90 à plus de 1500 aujourd’hui.

À l'export, la maca est uniquement vendue sous forme de gélules, granulés ou farine, l’état péruvien empêchant son exportation en tant que plante fraîche afin de conserver sur place les activités de transformation et de séchage. Elle est donc vendue uniquement sous forme de "farine", de "granulés" ou de "gélules". En effet pour obtenir de la farine de maca par exemple il faut la sécher dans de grands fours puis la faire passer au broyage dans les moulins car la zone est très ventée.

Faisant intégralement partie du patrimoine péruvien, la plante de maca reste très contrôlée pour éviter un trafic illicite et une détérioration génétique du tubercule qui la ferait disparaître et ferait perdre aux agriculteurs andins une activité économique particulièrement importante dans ces zones de faibles emplois

Les vertus d'une consommation régulière de maca bio

La racine de maca bio est reconnue et utilisée pour ses bienfaits sur la fertilité masculine et féminine ainsi que comme aphrodisiaque, également efficace contre l’impuissance.

La Maca aide fortement à lutter contre les effets de la vie moderne et de l’âge caractérisés par une diminution générale du tonus avec fatigue physique et lassitude morale, un manque d’énergie sexuelle, des troubles grandissant du sommeil, le manque de concentration et les troubles de la mémoire .

Appelée aussi viagra péruvien, la maca favorise l’érection masculine ainsi que l’augmentation de la libido et des sécrétions chez la femme et chez l’homme qui vont ressentir plus de désir et plus de plaisir pendant l’acte sexuel. Et ce d’après des études en ayant un effet de normalisation de nos hormones stéroïdiennes comme le font la testostérone, les œstrogènes ou la progestérone.

Dans le cadre de la régulation et du rééquilibrage du cycle hormonal, la maca bio agira pour améliorer les douleurs et désagréments prémenstruel ainsi que pour aider dans les ennuis générés par les phases de pré ménopause et de ménopause avérée comme la diminution des bouffées de chaleur, l’impact sur la texture et l’aspect de la peau, l’amélioration de la sécheresse du vagin, la stimulation de la libido et du désir ainsi que les bienfaits sur l’équilibre moral et des émotions.

Elle favoriserait de plus la lutte contre l’ostéoporose tout en renforçant les défenses naturelles, permettrait de mieux résister au froid, donner un coup de boost dans les cas de fatigues ou d’anémie ainsi que améliorer les symptômes de céphalées et migraines.

En musculation et sculpture du corps on l’utilise également pour éviter d’avoir recours aux traitements hormonaux ou aux anabolisants qui sont interdit en compétition avec juste raison d’ailleurs.

Il est à noter également que la maca est aussi très efficace en association avec d'autres plantes.

Par exemple on associera maca, soja et yam (anti oxydant, anti viral) pour les problèmes de fatigue physique, sexuelle et intellectuelle ainsi que pour les affections de la ménopause et pour les problèmes immunitaires on associera maca et éleuthérocoque. (Favorise la résistance de l' organisme et facilite sa récupération.Propriétés immunostimulantes et diminue le cholestérol)